Roberto Cociancich Sénateur, Avocat, Globetrotter

Home (Français)

Pratique privée

Via Cappuccio, 7

20123 Milano

Italia

SZA Studio Legale

Corso Italia, 13
20122 Milano
Italia

Arômes, mélanges, goût (donc la vie ...) Pourquoi un site Web

Home (Français)

La vie de chacun de nous est un extraordinaire mélange de rencontres, de découvertes, de projets, d’engagements, de chemins trouvés et d’autres perdus, de victoires et de défaites.

J’ai toujours essayé d’être curieux, d’être ouvert au changement, déterminé à atteindre des objectifs mais aussi à me laisser interpeller devant des personnes crédibles.

J’aime affronter la vie ouvertement mais je sais que nous ne sommes pas complètement maîtres de notre destin et qu’il est sage d’accepter que les jours et les saisons changent non seulement la couleur des cheveux mais aussi le goût avec lequel nous acceptons les défis.

Les pages de ce site tentent de rendre compte de ce mélange d’expériences qu’est ma vie, les arômes qui l’ont imprégné, le goût que j’ai essayé de définir grâce à eux.

Même si ces pages parlent de moi, elles veulent avant tout rendre hommage à tous ceux que j’ai rencontrés et qui ont accepté de partager une partie de leur parcours avec moi.

IMG_5191

Mes tasses de café ... ce qui me tient éveillé (et me donne l'énergie de vivre)

Home (Français)

Profession Avocat

Depuis plus de trente ans, j’exerce la profession d’avocat en droit des sociétés et droit commercial à profil international. J’accompagne des entreprises étrangères qui ont l’intention d’investir en Italie et des entrepreneurs italiens qui souhaitent développer leur activité à l’étranger. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ci-dessus.
Je considère la politique comme l'une des activités les plus élevées et les plus nobles (une opportunité d'essayer de donner le meilleur de soi en faveur des autres) et, bien conscient que dans de nombreux cas elle a été l'une des plus abjectes, je m'engage à apporter ma contribution pour un monde plus juste. J'étais sénateur et maintenant je suis coordinateur d'Italia Viva à Milan.

Mon engagement politique

Je considère la politique comme l’une des activités les plus élevées et les plus nobles (une opportunité d’essayer de donner le meilleur de soi en faveur des autres) et, bien conscient que dans de nombreux cas elle a été l’une des plus abjectes, je m’engage à apporter ma contribution pour un monde plus juste. J’étais sénateur et maintenant je suis coordinateur d’Italia Viva à Milan.
Le Scoutisme a été pour moi un enseignant de vie, un lieu de rencontre avec des personnes qui ont forgé ma façon de voir et de considérer ma place dans le monde. M'engager dans l'éducation et les relations internationales a fait de moi une meilleure personne.

Ma vie de scout

Le Scoutisme a été pour moi un enseignant de vie, un lieu de rencontre avec des personnes qui ont forgé ma façon de voir et de considérer ma place dans le monde. M’engager dans l’éducation et les relations internationales a fait de moi une meilleure personne.
Home (Français)
L'expérience de marcher dans le désert à la manière de Goum, en laissant le superflu, la sécurité, le confort du quotidien, est pour moi l'occasion de vérifier ce qui compte vraiment, de redécouvrir les racines de l'enthousiasme que j'avais quand j'étais enfant, la profondeur d'une expérience spirituelle sans laquelle je sais que je suis perdu.

La grande aventure avec les Goums

L’expérience de marcher dans le désert à la manière de Goum, en laissant le superflu, la sécurité, le confort du quotidien, est pour moi l’occasion de vérifier ce qui compte vraiment, de redécouvrir les racines de l’enthousiasme que j’avais quand j’étais enfant, la profondeur d’une expérience spirituelle sans laquelle je sais que je suis perdu.
Voyager à travers le monde, traverser des collines, des montagnes, des océans, rencontrer les gens là où ils vivent, espèrent, luttent, souffrent, aiment ... Bien sûr. Mais aussi voyager grâce à des livres, des films, des chansons qui portent des messages de cultures lointaines, des voix essentielles sans lesquelles je sens que ma vie risque de s'appauvrir.

Les voyages

Voyager à travers le monde, traverser des collines, des montagnes, des océans, rencontrer les gens là où ils vivent, espèrent, luttent, souffrent, aiment … Bien sûr. Mais aussi voyager grâce à des livres, des films, des chansons qui portent des messages de cultures lointaines, des voix essentielles sans lesquelles je sens que ma vie risque de s’appauvrir.

The Mill - Les passions génèrent des idées

Avec quelques amis de qualité nous avons décidé de réunir dans une grande grange, ou plutôt un moulin (The Mill), les grains, les graines de nos passions, de nos expériences pour les faire tourner, se retrouver agités par l’énergie du vent de comparaison et faites-les fructifier et goûter comme du pain.
Home (Français)

Le café doit être chaud comme l’enfer, noir comme le diable, pur comme un ange et doux comme l’amour.

Charles-Maurice di Talleyrand-Périgord

Text content

Twitter

    Scusate, nessun Tweet trovato.

I miei ultimi post su Facebook

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts. Backup cache in use.
Click to show error
Error: You cannot access the app till you log in to www.facebook.com and follow the instructions given. Type: OAuthException

2 months ago

La scomparsa di #AbrahamYehoshua, uno scrittore che ho amato molto, è una notizia che mette grande tristezza e ci fa sentire più soli e disarmati di fronte alle questioni complesse che ci circondano. Yehoshua era un amico che sapeva raccontare la complessità, le contraddizioni dei sentimenti, della politica, delle vicende individuali e collettive. Era uno di quei grandi narratori che ti faceva sentire rispettato e a volte anche più intelligente. Chiunque abbia letto "il Signor Mani" - uno dei miei dieci libri fondamentali - sa che la cultura in Yehoshua non era un esercizio fine a se stesso, una forma di narcisismo esibizionista come accade spesso, ma una forma di amore per il lettore che veniva aiutato a capire cose che forse già sapeva ma non era mai riuscito ad esprimere.E' davvero un peccato che in un tempo di iper-semplificazione, di radicalizzazione e di aggressività becera non ci sia più un uomo capace di portare umanità nel caos. Ci sentiamo più soli ma per fortuna restano i suoi libri e questa è una grande consolazione. ... See MoreSee Less
View on Facebook

2 months ago

Giuseppe Pericu è stato mio professore di diritto amministrativo a metà degli anni '80 in Statale. Il semplice fatto che pronunciasse il mio cognome senza storpiarlo o strabuzzare gli occhi me lo rese simpatico e mi dette l'impressione di una persona colta e garbata. L'esame che feci con lui è stata una delle esperienze migliori dei miei ricordi universitari e mi dette la misura di come sia possibile essere al tempo stesso un grande studioso, un grande intellettuale e al tempo stesso un uomo concreto e legato alla realtà. Loi incontrai nuovamente a Genova durante la campagna referendaria. Nel frattempo era stato sindaco di quella meravigliosa città dove conto amici e legami importanti. Non era cambiato, sempre affabile, intelligente, umile nella sua grandezza. Oggio che ci ha lasciato è un giorno triste per la cultura, per la democrazia e per tutti coloro che amano il nostro Paese con la stessa intensità con cui l'ha amato lui. ... See MoreSee Less
View on Facebook

2 months ago

Leggo con sollievo che la Corte Europea dei Diritti dell'uomo ha bloccato la deportazione dei migranti dal Regno Unito al Rwanda. Un piano semplicemente assurdo e spregevole, una macchia gravissima sui principi di diritto, di rispetto della dignità delle persone che solo delle menti ciniche hanno potuto concepire e poi tentare di mettere in atto. Che un giovane migrante e una rifugiata partiti a piedi dall'Afganistan per fuggire il regime dei Talebani possano essere trasferiti d'imperio dalle autorità britanniche all'altro capo del mondo è una cosa che dovrebbe indignare chiunque abbia ancora un vago sentore di cosa è la giustizia e il senso di umanità. ... See MoreSee Less
View on Facebook

2 months ago

Il papà di Maria Elena Boschi assolto ancora una volta "perché il fatto non sussiste". Le consulenze contestate sono risultate atti dovuti perché richiesti dalla Banca d'Italia. Dunque sette anni di calvario processuale, di accuse trasversali (si attacca il padre per colpire la figlia), di spargimento di odio sociale tutto basato sul nulla. Sul nulla. Sappiamo benissimo che tutti coloro che hanno costruito su questo nulla la propria fortuna politica o giornalistica faranno spallucce e di certo non chiederanno scusa. Non è nella loro natura... Ma tutti quei miei cari amici, persone che stimo e a cui continuo voler bene, che per anni ogni volta che si iniziava una discussione politica mi interrompevano e dicevano "E la Boschi? e Banca Etruria?!" accompagnando queste parole con una smorfia stizzita e di disgusto che non ammetteva replica. Voi carissimi amici miei di certo non chiederete scusa nemmeno voi però almeno una piccola riflessione su quanto veleno grazie a quelle smorfie è stato sparso nella nostra società potreste farla, no? (Dai, lo so benissimo che non la farete, però almeno lasciatevelo dire... ).Detto questo guardiamo avanti con la fiducia e il sorriso di sempre nella certezza che torneranno i giorni del sole... ... See MoreSee Less
View on Facebook
Home (Français)

 

When men share bread

they share their friendship.

Jean Cardonnel

 

Roberto Cociancich Sénateur, Avocat, Globetrotter

Home (Français)

Abel et Caïn se sont rencontrés après la mort d’Abel. Ils marchèrent dans le désert et se reconnurent de loin, car ils étaient tous les deux très grands.

Les frères se sont assis par terre, ont fait du feu et ont mangé. Ils se taisaient, comme le font les gens fatigués quand la journée s’abaisse.

Quelques étoiles sont apparues dans le ciel, qui n’avait pas encore reçu son nom.

À la lumière des flammes, Caïn remarqua la marque de la pierre sur le front d’Abel et, laissant tomber le pain qu’il s’apprêtait à porter à sa bouche, demanda que son crime lui soit pardonné.

Abel a répondu: “M’as-tu tué ou est-ce que je t’ai tué? Je ne me souviens plus: nous sommes ici ensemble comme avant.”

“Maintenant je sais que tu m’as vraiment pardonné” dit Caïn “parce qu’oublier c’est pardonner. Moi aussi j’essaierai d’oublier.”

Abel dit lentement:

“C’est vrai. Tant que le remords dure, la culpabilité dure.”

Jorge Luis Borges

Home (Français)